Une belle soirée, suite et fin

« Tempora mori, tempora mundis recorda »

Cela ne veut absolument rien dire, mais commencer avec un proverbe latin reste tout de même hyper classe.

On va sauter les étapes de 17h00 à 18h10 parce que ce sont exactement les mêmes qu’hier (ou presque).

18h11 : J’arrive à la caisse, ce n’est pas le même vendeur qu’hier (hier c’était une jolie blonde et là je me tape un vieux chauve), ça commence bien.
Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma maman, donc je n’arrive pas à la caisse les mains vides, j’ai pris le dernier CD de Coldplay. (Ce passage là est absolument inintéressant mais vous verrez que ça joue un rôle plus tard).
Bref. Je paie mon cd pour ensuite passer aux choses sérieuses, je sors l’artillerie lourde. Je sors donc la boite de MW3 de ma poche, la dépose sur le « plateau » du vendeur et lâche un : « J’ai un problème avec ce jeu, il est rayé. » (Il faut s’imaginer cette phrase avec la voix deTerminator, sinon ça le fait moyen.)
Le vendeur me coupe tout de suite : « Ah non désolé, Microsoft nous a absolument interdit de changer ce jeu pour quelconque raison, tenez, voici le numéro du SERVICE CLIENTS. » (Ahh le SERVICE CLIENTS, retenez bien ce mot.)

18h30 : Après moult  discussions, rien n’y fait, il ne veut rien savoir.
Il a du bol que je sois de nature « larve molle qui ne s’énerve jamais ! »
Je repars donc avec mon CD de Coldplay dans la poche. Et uniquement le CD de Colplay dans la poche.
18h35 : Je sors du magasin, je décide de téléphoner directement au SERVICE CLIENTS (oui je vais l’écrire à chaque fois en majuscule tellement ce mot est majestueux), donc, il faut savoir que lorsqu’on téléphone à un service clients, il faut avoir en sa possession 2 atouts. Sinon vous pouvez déjà abandonner l’idée de téléphoner :

– DE LA PATIENTE

– BEAUCOUP DE PATIENTE

Et optionellement :

– DE LA MOTHA FUCKA PATIENTE

(A partir de là, portez une attention toute particulière aux heures.)

18h40 : Je téléphone une première fois.
18h42 : Mon natel plante, je dois recomposer le numéro.
18h41 : Une douce voix  Une voix robotisée me dit d’appuyer sur certaines touches si je veux le service en français etc. Jusque là tout est bien, tout est beau.
18h45 : Une petite musique s’installe, vous savez. cette musique absolument ignoble qui grésille et qui tourne en boucle.
18h47 : Une voix apparaît : « Veuillez patienter, une personne du support technique prendra bientôt votre appel. » En attendant j’ai à nouveau droit à la petite musique.
18h50 : Deuxième message, identique au précédent, là, ça commence à me titiller les noisettes.
18h55 : Je suis au bord de l’extermination de la race humaine, ça fait déjà 15 minutes que je suis pendu au téléphone.
18h56 : « Veuillez patienter, une personne du support technique prendra bientôt votre appel. » … MAIS JE FAIS QUOI LA, PÉTASSE ?!
18H56 et 30 secondes : « Service client, bonsoir ? » (Avec un fort accent tamoul, donc très peu compréhensible…) J’explique mon problème.
19h00 : « Oui alors 2 options se proposent à vous, la première, retournez dans le magasin où vous avez acheté le jeu et demandez un changement de celui-ci, ils vous le feront. »
Je coupe immédiatement ce charmant messieur, et c’est là que ça devient lol :

Teepex : Oui c’est déjà fait, ils m’ont bien fait comprendre que Microsoft ne voulait rien savoir et qu’il était impossible de changer le jeu.

Le Fakir : (oui, il fallait que je trouve un nom cliché mais j’ai trouvé que ça) : Ah oui c’est tout a fait normal, ils ne font aucune reprise.

Teepex : … MAIS ALORS POURQUOI VOUS ME DITES QUE C’EST UNE OPTION ?!

Le Fakir : Bon, quoi qu’il en soit, la deuxième option est plus SIMPLE (trololol), veuillez me donner le numéro de série de votre console.

Teepex : Oui je suis dans la rue en train de marcher et j’ai oublié de me le tatouer sur le bras.

Le Fakir : Très bien. Je vous ai crée un dossier, voici votre numéro : XXXXXXXX et lorsque vous rappellerez notre service avec le numéro de série, veuillez donner immédiatement ce numéro. Au revoir.

19h10 : Je suis assis sur un banc, mon CD de Colpay dans la poche, mon jeu rayé dans la main, et voilà.

Sur ce, je vais jouer à Battlefield 3. Bonne soirée.

(Oui cet article paraît un peu bâclé vers la fin, mais c’est juste que j’ai pas trouvé de final classe qui envoi de la chaire à saucisse, donc je ne vais tout simplement pas en faire. Après tout c’est moi le big boss ici, je fais ce que je veux.)