ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon)

EDIT (26 janvier 18:00) : LE TRAITÉ ACTA VIENT D’ÊTRE SIGNÉ PAR L’UNION EUROPÉENNE ! 
LE VOTE DE CETTE LOI EST PRÉVU POUR JUIN 2012.
JE COMPTE SUR VOUS POUR EVIDEMMENT VOTER CONTRE 

Voilà, j’arrête avec les CAPS LOCK maintenant.

Après HADOPI, après SOPA, après PIPA, voici ACTA.

ACTA est un traité international qui a pour but de renforcer de façon démesurée le pouvoir du droit d’auteur. Cette nouvelle loi forcera les fournisseurs d’accès Internet à faire la « police du web ». Ils devront COUPER LA CONNEXION INTERNET à leur client au bout de 3 avertissements.
Cette loi exige également que tout appareil ou support informatique soit inspecté aux frontières de chaque pays (mp3, disque dur, clé usb…) et ceux qui contiendront des fichiers téléchargés de façon illégale seront immédiatement détruits et le propriétaire toucherait une jolie petite amende.
En gros non seulement on te détruit ton iPod mais en plus on te fait payer, c’est beau la justice.

Mais ce n’est pas tout, ce traité autorise également les ayants droits à avoir ACCÈS AUX INFORMATIONS PERSONNELLES de toute personne « suspectée » d’avoir téléchargé du contenu « copyrighté » illégalement. Sans avoir besoin de quelconque autorisation d’un juge. C’est-t-il pas magnifique ?

Mais ce n’est encore pas tout ! Le truc le plus MASTA LOL est que ce traité est en négociation depuis 2006 ! DEUX MILLE SIX ! Les négociations ont commencé dans le secret total entre les USA (tiens, bizarre), la Commission Européenne, le Japon et la… Suisse (j’ai honte…). Depuis, de nombreux pays ont rejoint les négociations ; Le Canada, la Nouvelle Zélande, le Mexique ou encore le Maroc.

Le traité est en train de se faire signer à l’heure où je vous parle (le 26 janvier 2012 à Varsovie).

« Une marche silencieuse organisée par le mouvement « Stop ACTA » a eu lieu mardi et plus de 38 445 mentions ont été déposées sur Facebook. Aucune consultation d’opinion publique n’a eu lieu. »
– rtbf 

Voici une vidéo d’une des nombreuses manifestations en Pologne, c’est marrant de voir que là-bas tout le peuple se révolte alors qu’ici le 90% de la population ignore même quant à l’existence de ce traité.

Le plus affligeant est que si Wikileaks  n’avait pas été là, ce « projet » serait toujours secret, aucun gouvernement n’a fait d’annonce officielle, ils voulaient garder ça TOP SECRET (super classe de dire ça).

Ce n’est pas que le téléchargement qui est visé par cette loi mais c’est LA LIBERTÉ DU WEB 2.0 ! 

« En France (en Suisse également), ACTA n’a fait l’objet de quasiment aucun article dans la presse officielle, et des sources nous ont fait savoir que le sujet était carrément censuré dans certaines rédactions. Aucun groupe parlementaire n’a demandé la moindre commission d’enquête : circulez, il n’y a rien à voir. »
– ReadWriteWeb

Pour plus d’infos concernant ce traité, go ICI.

Comme vous l’avez sûrement deviné, qui dit censure sur Internet dit… ANONYMOUS !
Le « groupe » (on va appeler ça comme ça sinon c’est trop compliqué) s’est évidemment « rebellé » contre ce projet de loi.
Si elle passe, cette fois ça ne sera plus des attaques par déni de service qu’ils feront contre les sites ciblés (rappel : déni de service = sur chargement des serveurs donc crash mais tout redevient à la normale quelques heures ou maximum quelques jours plus tard) mais bel et bien la destruction de ceux-ci (et ça c’est moins lol pour eux).

Voici une vidéo des « menaces » proférées par ANONYMOUS (réalisée avec des morceaux du film V for Vendetta) :

Voilà. Je m’excuse de ne pas avoir parlé de ce traité plus tôt mais je manquais cruellement d’informations et je ne savais franchement pas comment rédiger cet article (mais grâce à mes suprâ talents de journaliste d’investigation j’y suis arrivé !)
Quoi qu’il en soit, il est évident que même si cette loi passe il sera toujours possible de contourner le système grâce à des réseaux comme TOR PROJECT, nous vaincrons !

En attendant… Battez-vous pour un Web libre !