POLYMANGA 2012

Avant de déguster cet article, PUSH PLAY !

Une douce odeur de nouilles instantanées mixée à celle de la transpiration, tout ça aromatisé d’un léger soupçon du parfum du nerd qui n’a pas connu la douche depuis 3 jours ?

BIENVENUE A POLYMANGA !

Comme chaque année depuis maintenant 4 ans (je crois), je me suis rendu à Polymanga (Lausanne, Suisse).
Cependant, je crois bien que c’est la dernière fois que j’y mets les pieds… Quelque chose m’a terriblement marqué durant cette édition :

ELLES SONT OÙ LES COSPLAYEUSES ?! (Cosplay)

On ne va pas se mentir, les 3 grandes raisons qui poussent tout homme à pénétrer dans ce genre d’endroit sont bien simples  : Jeux vidéoHentaiGonzesses (et ne venez pas me dire le contraire, bande de mythos).

Voici donc un petit topo de cette édition 2012.

Niveau jeux-vidéo :

En ce qui concerne les jeux-vidéo, je ne vais retenir qu’une seule chose de cette convention : STAR WARS KINECT !

Comme vous le savez sûrement (si ce n’est pas le cas cela veut dire que vous n’avez pas lu tous les articles de ce blog, et ça c’est mal) j’apprécie passablement Star Wars. Mais je pense qu’il y a une fin à tout. MÊME A STAR WARS. Le temps des X-Wing est révolu. Alors s’il vous plaît, éditeurs de jeux vidéo, ARRÊTEZ DE METTRE DE L’OBI-WAN PARTOUT SOUS PRETEXTE QUE C’EST COOL. Laissez donc un peu cette franchise tranquille, pas besoin de venir la pourrir avec des jeux daubesques comme celui-ci.
(Par contre vous avez le droit de sortir Battlefront 3, hein. Parce que ça fait quand même 4 ans que vous nous dites « c’est pour bientôt ». Merci.)

Bref, revenons à cette petite pépite qu’est STAR WARS KINECT. Déjà, pour moi, Kinect n’est pas un jeu vidéo. Je suis peut-être vieux jeu  (sans jeu de mots) mais à partir du moment où il n’y a plus de manette, je n’appelle plus ça du jeu-vidéo. Tabarnak.
Je me suis quand même attardé quelques minutes pour regarder ce que ça donnait :

Dans cette scène, nous pouvons voir 2 enfants (j’aime les enfants) incarnant des Rancor dans le but de… bah de détruire un max de trucs, d’après ce que j’ai compris ? Cela demande donc à ces deux jeunes Padawans de recréer tous les mouvements (ou presque) de la bête afin de diriger celle-ci. Autant dire que niveau « j’ai l’air débile devant ma télé », c’est assez haut (jouer au tennis sur la Wii vous fera passer pour quelqu’un de normal à côté de ça). Encore faut-il arriver à piloter les bestioles tellement Kinect est imprécis.

Voilà, ce jeu n’est rien d’autre qu’une UNE PUTAIN D’INSULTE A STAR WARS.

Niveau hentai :

Les petits bouts de scotch étaient si facilement décollables…

Niveau Gonzesses Cosplay :

Nous arrivons à la partie la plus croustillante de cette article ; LES GENS ! De nombreuses personnes sont venues cosplayées (déguisées) à cette convention. Jusque là c’est normal.
Cependant, je n’ai jamais vu une concentration pareille de mauvais déguisements. Et ce n’est pas ma première convention, loin de là (j’ai  fait Japan Expo ou plus récemment JAPAN IMPACT).
Comme dit le vieux proverbe Nabooiens « Une image vaut mieux qu’un texte de merde. »
Voici quelques photos que j’ai pu prendre avant que la batterie de mon iPhone ne rende l’âme :

On commence soft. Ce n’est pas vraiment un cosplay mais juste un truc qui m’a fait loler dans mon moi intérieur : le papa qui accompagne ses enfants et qui se dit « Bon allez, aujourd’hui je me lâche, je suis avec mes gosses, je vais dans un endroit où je suis sûr de ne croiser personne que je connais… CHEMISE DRAGON ON FIRE TOTALEMENT RIDICULE ! » :

On continue avec du plus lourd (sans jeu de mots…) :

Donc voilà. Je tiens à remercier Owen qui est allé demandé à ces deux… charmantes jeunes filles en quoi pouvaient-elles bien être déguisées, réponse : LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE. Oui, voilà. Je vous laisse méditer là-dessus.

Passons maintenant à un cosplay totalement moche mais aussi totalement cool (en plus le mec était bien sympa) : PAPILLON-MAN !

Voilà, il est temps de fermer cette phase « cosplays » car je… OH MON DIEU ! MAIS QUE VOIS-JE ?! IL EST DE RETOUR !

Mais oui ! Souvenez-vous, dans mon article sur la convention Japan Impact… il était déjà là ! SACHA IS BACK ! La prochaine fois que je le croise je vous promets que je vais lui dire bonjour.

AH ! J’ai failli oublier… Si je vous dis ANONYMOUS, ça vous dis vaguement quelque chose ? Oui, je sais, je vais encore parler « d’eux »…
Mais là c’est trop fort. Je crois que je commence à haïr ce masque. J’avais parfois l’impression d’être à KikooNymousLand plutôt qu’à Polymanga. WHAT IS THE FUCK LES GARS ?!  J’ai compté plus de 15 mecs avec des masques de Guy Fawkes. 
M’enfin bon, je crois bien qu’il est trop tard pour tenter quelque chose, l’image de ce masque est déjà bien foutue. Il ne reste plus qu’à trouver autre chose.

Bien. Je crois que j’ai tout dit. Pour résumer, j’ai moins aimé cette édition de Polymanga (ça je pense que vous l’aviez compris).

Voilà.

A VOUS LES STUDIOS (j’ai toujours rêvé de dire cette phrase).

Et si toi aussi tu es un soldat érotique, LIKE MOI CET ARTICLE !